Stades du développement moral
Selon L. Kohlberg


NIVEAU 1: MORALE PRÉCONVENTIONNELLE (entre 4 et 10 ans)

Stade 1. Orientation vers la punition et l'obéissance. L'enfant décide de ce qui est mal sur la base des actions pour lesquelles il est puni. L'obéissance est perçue comme une valeur en soi mais l'enfant obéit parce que l'adulte possède un pouvoir supérieur et parce qu'il veut éviter les punitions.

Stade 2. Orientation vers l'échange. L'enfant se plie aux règles qui sont dans son intérêt immédiat. Ce qui entraîne des conséquences plaisantes est nécessairement bien. Ce qui est bien est aussi ce qui est juste. L'enfant obéit dans le but d'obtenir des faveurs, des gratifications: il y a un échange.

NIVEAU 2: MORALE CONVENTIONNELLE (entre 10 et 18 ans)

Stade 3. Orientation vers les bonnes relations. La famille ou le petit groupe dont l'enfant fait partie devient important. Les actions morales sont celles qui correspondent aux attentes des autres ou qui évitent la désapprobation des autres. Être bon est important en soi et l'enfant valorise la confiance, la loyauté, le respect, la gratitude et la conservation des relations mutuelles.

Stade 4: Orientation vers le maintient de la loi et de l'ordre. On observe un déplacement des préoccupations centrées sur la famille et les groupes proches de l'enfant vers une société plus élargie. Le bien consiste à accomplir son devoir et éviter la réprobation des autorités. Les lois doivent être respectées sauf en cas extrême. Contribuer à aider la société est bien.

NIVEAU 3: MORALE POSTCONVENTIONNELLE (18 ans et plus)

Stade 5. Contrat social et droits individuels. L'action doit tendre vers "le meilleur pour le plus grand nombre", vers le respect des règles collectives.. L'adolescent ou l'adulte sait qu'il existe différents points de vue et que les valeurs sont relatives. Les lois et les règles doivent être respectées pour préserver l'ordre social mais elles peuvent être modifiées. Toutefois, certaines valeurs sont absolues, comme l'importance de la vie humaine et la liberté de chacun et doivent être défendues à tout prix.

Stade 6. Principes éthiques universels. L'adulte développe des principes éthiques librement choisis pour déterminer ce qui est bien et il s'y conforme. Comme les lois suivent normalement ces principes, elles doivent être respectées. Mais lorsqu'apparaît une contradiction entre la loi et la conscience, c'est la conscience qui prédomine. A ce stade, les principes éthiques auxquels on se conforme font partie d'un système de valeurs et de principes clairs, intégrés, bien pesés et observés de façon conséquente.